22/08/2016

Le théâtre équestre

 

Où l’équitation en liberté devient expression artistique

Ateliers artistiques Cheval Magique

Les séances « théâtre équestre » proposées permettent à l’enfant :

– d’approcher et de se familiariser avec le cheval, partenaire de l’homme dans toutes ses aventures depuis 8 000 ans

– de découvrir les postures et les gestes élémentaires d’un « langage corporel » lui permettant de se faire comprendre par le cheval et de prendre conscience des réactions obtenues

– d’affiner ces postures et gestes élémentaires afin de construire un « dialecte » personnel, partagé entre le dresseur et le cheval, le début d’une véritable complicité

– de développer une expression artistique sur la base de cette communication avec le cheval

– d’intégrer cette expression artistique dans une création collective incluant théâtre, cirque, musique, danse, etc., selon les capacités et les aspirations des membres de la troupe

Les ateliers d’expression théâtrale

Pour nos élèves il s’agira d’appréhender la parole, l’expression, le mot, la prise de parole, le jeu du comédien, la position dans l’espace, le travail de l’échange avec les autres participants.

Les bienfaits de ces pratiques

La confiance en soi 

Animal de fuite, le cheval n’a que deux choix : soit il fait confiance au chef de troupeau, soit il prend ses propres décisions, qui peuvent nous sembler inattendues voire aléatoires. Pour se faire comprendre en « chef de troupeau », le jeune dresseur doit d’abord gagner cette confiance. Le processus n’est pas particulièrement difficile, mais il est toujours spectaculaire, émouvant et valorisant.

La maîtrise de soi 

Nos chevaux pèsent entre 500 et 700 kilos et peuvent facilement tracter un carrosse avec quatre passagers. Pour des raisons de survie biologique, le cheval est sensible aux mouvements que nous ne remarquons point. En travaillant avec un animal de cette taille, de cette force et de cette sensibilité, le jeune dresseur prend très rapidement conscience que chaque action, même infime, produit un effet, parfois énorme.

L’intuition

En vase clos entre êtres humains, le langage nous permet de facilement gommer des malentendus et d’avancer rapidement vers un but commun. Avec le cheval, le langage devient totalement inefficace, ce qui oblige le jeune dresseur à puiser dans son intuition, dans ses sensations profondes, afin de trouver des solutions radicalement nouvelles. Et tout ceci en temps réel.

L’efficacité de posture et de coordination

Le cheval est un animal franc, soucieux de satisfaire ses jeunes complices. Ce qu’il redoute le plus ce sont des signaux contradictoires, source de confusion. D’où une exigence de posture et de coordination physique, que ce travail partage avec le yoga, la danse, les arts du cirque et certaines disciplines sportives. Nous travaillons à l’acquisition de la « bonne attitude »

La rigueur, la précision

À l’étape de la création artistique proprement dite nous ajoutons la contrainte de la précision, la coordination des actions du cheval avec les autres composants de la représentation théâtrale (mise en scène,  texte, danse, musique, etc.).

La conscience de notre place dans l’environnement

Le contact régulier avec le cheval renforce la prise de conscience d’un système de communication primitive, non- langagière, qui continue à nous relier étroitement au monde extérieur.